Catégorie

Archive pour la catégorie « Economie »

Un équilibre économique à trouver

( Economie )

En économie, entre la politique de la demande et la politique de l’offre, il y a un équilibre à trouver.



La combinaison de l’offre et de la demande

( Economie )

En économie il semble bien qu’il faille combiner une politique de l’offre et une politique de la demande. Cela suppose de se remettre en question.

 

 

 



L’idéal du candidat au travail

( Economie )

Plusieurs entreprises ont un « idéal du candidat pour un poste de travail ». Celui-ci doit savoir plein de choses. C’est oublier que chaque travailleur a ses limites. Et cela ne tient pas compte de la fragilité humaine.



Construire avec moins de croissance

( Economie )

Un équilibre à notre situation doit être trouvé. Pour lutter contre la crise sanitaire, sociale, économique… Apparemment la croissance économique ne pourra pas être aux niveaux d’avant. Il faudra se contenter d’une croissance moindre. Et construire avec. Déjà le PIB intègre des activités nocives à l’écologie comme positives. Il faudrait donc pouvoir revoir cet outil pour l’améliorer. Afin qu’il enregistre les effets quantitatifs mais aussi qualitatifs.

 



Deux logiques économiques

( Economie )

Alors que des magasins ferment suite à la crise économique il me semble que deux logiques économiques s’affrontent : la logique keynésienne de relance de la demande et une autre logique plus libérale, celle de la réduction des coûts et de l’offre. Serait-il possible que ces deux logiques se combinent pour un mieux être économique ? Il faut trouver un équilibre entre consommer et épargner. Sans se mettre en danger. C’est à mon avis l’optique d’un ménage. Je ne suis pas spécialiste et assez qualifié pour le dire mais de mon point de vue il faut trouver un juste milieu.

 



Le savoir partagé

( Economie )

Il me semble que les managers qui réussissent le mieux en entreprise sont ceux qui arrivent à partager, dans la limite du possible bien sûr, leurs connaissances et leur savoir. S’il y a partage du savoir cela fait à terme des synergies.



Politique de la demande ou de l’offre ?

( Economie )

Politique de la demande ou politique de l’offre ? C’est une question souvent posée au niveau du débat entre les économistes keynésiens et ceux de tendance libérale. La politique de l’offre privilégie les entreprises, la politique de la demande les ménages. Au lieu de prendre parti ne s’agit-il pas de combiner les deux politiques pour gagner ensemble la bataille contre le chômage ?



Entreprenez, qu’ils disaient !

( Economie )

Une des solutions au chômage est d’entreprendre, de « monter sa boîte » comme on dit. C’est oublier que toutes les entreprises ainsi créées ne sont pas viables au bout de 3 ans. Comme quoi les études de marché sont nécessaires pour savoir si son projet tient la route. En tout cas, les idées d’entreprises ne manquent pas. On trouve ainsi des pistes dans des livres consacrés à la création d’entreprises. Mais comme le montrait l’économiste Keynes, il faut aussi qu’il y ait des débouchés c’est à dire dans ce cas assez de clients solvables (ou avec assez de pouvoir d’achat) qui achétent les produits ou les services proposés. A condition aussi de maîtriser les techniques de vente pour les rendre attrayants. Ainsi, on ne peut pas entreprendre à la légère.



Le coût du travail

( Economie )

Il y a dans la campagne présidentielle actuelle un débat sur le coût du travail. Est-il trop élevé dissuadant ainsi les embauches ? Pourtant des dispositifs existent, permettant des abaissements de charges sociales comme les contrats d’accompagnement à l’emploi… Il semble aussi que dans la vente de produits et de services, rentrent aussi en compte la qualité, la prise en compte des efforts d’innovation, le coût de la production… De plus des salaires trop faibles compromettent la relance de la consommation et donc de la production et de l’emploi. Il faut ajouter à cela que le vieillissement de la population et les progrès de la médecine font qu’il faut aussi intégrer dans les charges sociales les frais afférant à la santé. Avec la nuance que de plus en plus de personnes n’ont plus les moyens de se soigner. Il faut aussi savoir que l’employeur a des doutes sur un candidat quand celui-ci lui propose un salaire pas assez élevé qui lui semble disproportionné à la baisse par rapport aux compétences demandées.



Le progrès technique et l’emploi

( Economie )

Le progrès technique entraîne une variation quantitative et qualitative de l’emploi à terme. Ainsi, la substitution du facteur capital au facteur travail permet une amélioration de la productivité mais avec des réductions des postes d’emploi. Le progrès technique permet aussi une hausse de la qualification du personnel et un enrichissement des tâches. Cependant, des difficultés peuvent survenir pour les salariés peu qualifiés qui auront du mal à se reconvertir. D’où la nécessité d’efforts de formation. Ainsi il y a des paradoxes mais peut-on se passer du progrès qui semble inéluctable ?



12